Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
- 59 -
déclaré qu'elles ne traiteraient pas avec lui, il
ouvrit lui-même la campagne. On en vint à une
bataille décisive dans les plaines de Waterloo; la vic-
toire se déclara pour les coalisés; l'armée française
fut mise en déroute (i8 Juin 1815), et Napoléon
forcé d'abdiquer une seconde fois; il remit sa per-
sonne entre les mains des Anglais, et fut relégué à
Sainte-Hélène, île de TOcéan Atlantique. Il y ar-
riva le 14 Octobre 1815, et y est mort le 5 Mai 1821. —
La victoire de Waterloo fit retourner la France
sous le sceptre de Louis XVIII.
ANGLETERRE.
Une partie de la Grande-Bretagne fut soumise
aux Romains, jusqu'en 409, que cette province,
désolée pnr les Pietés et les Écossais, implora le'
secours de l'empire contre ces Barbares. Con-
stance, touché de leurs malheurs, leur envoya,
en 421, une légion, qui défît ces ennemis. Il en-
gagea en même temps les habitants du pays à relever
le mur de séparation, qui avait été construit par
l'empereur Sévère, en 208. Les Bretons, qui
manquaient d'adresse et d'ouvriers, se contentèrent
de bâtir un rempart de gazon, que les Écossais
renversèrent, aussitôt qu'ils furent assurés de la
retrr.itc des Romains. Honorius leur envoya encore
des