Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
_ 56 -
même l'empire d'Occident, qui passa à son fils.
Cependant avec lui s'assoupit pour quelque temps
la gloire de la nation. Louis-le-Débonnaire suc-
céda à toute sa puissance; mais sa faiblesse et celle
de ses enfants donna lieu aux provinces éloignées
de secouer le joug, et aux Barbares de faire des
incursions dans ses vastes états. Ses successeurs
plus faibles encore, se laissèrent envahir les plus
belles parties de leur domaine et les plus beaux
droits de la couronne.
Après que le royaume avait été gouverné pendant
deux cent trente-six ans par des rois de la race
Carlovingienne, il passa dans celle des Capétiens;
Hugues-Capet en fut le premier (996). Malgré les
troubles et les puissants vassaux, il tint d'une main
ferme le timon de l'état. Il a été le chef d'une
dynastie, qui pendant 800 ans a gouverné la
France.
Pendant le règne de Charles VI (1422"), et de
celui de son fils, Charles VII (1461}, la France fut
réduite sur le bord de sa ruine par les Anglais. Il
ne restait plus au roi que la seule ville d'Orléans,
que les Anglais avaient assiégée, et la perte de cette
ville aurait vraisemblablement consommé sa ruine; mais
lout-à-coup se présente une jeune fille de dix-sept
sns, nommée Jeanne - d'Arc, et surnommée depuis
la Pucelle d'Orléans, après la délivrance de cette
ville. Elle força les Anglais, non-seulement à le-
ver le siège, mais les battit à Patai-en-Beauce,
pe-