Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 51 —
L'on suppose, et non sans fondement, que les
lies du Japon ont été peuplées d'abord par les Chi-
nois; car les premiers souverains, que nous pré-
sente l'Histoire du Japon, sont les mêmes que ceux
de la Chine. Cependant, il en est des annales du
Japon comme de ceux des Chinois, c'est-à-dire,
qu'ils sont un tissu de fables et de fictions les plus
bizarres.
Leur histoire ne se borne donc qu'à une énumé-
ration stérile de leurs Daim ou souverains, qui d'a-
bord exerçaient un pouvoir absolu, et dans l'état
et dans la religion. Depuis 1188, les Kubos ou gé-
néraux des Datris, commencèrent à s'approprier le
gouvernement des affaires publiques, ne laissant aux
Davis que l'administration du culte public. — En
1583 le Kubo Taycosama acheva cet ouvrage. De-
puis cette époque, le Japon eut deux chefs: le
Datri, qui réside à Méaco, et qui répond en quel-
que façon au souverain pontife de Rome, et le Kubo
ou empereur, qui tient sa cour à Jédo.
Cependant, en 1816, cet empire a subi une révo-
lution considérable: le Kubo a été détrôné, et le
Daïfi est rentré dans les droits et les dignités, que
ses prédécesseurs avaient avant 1188.
D s
LOM-