Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 49 —
neurs des provinces se révoltèrent ; les peuples voisins
firent des invasions ; les Perses entre autres, qui, sous
le fameux Thamas Koiili-Kan, se rendirent, en 1738,
maîtres de Delliy, la capitale, et emportèrent un butin
de quatorze millions de florins. — Ceci acheva la
ruine de l'empire; les gouverneurs (Nabahs ou
Rajas) saisirent cette occasion, pour se maintenir
dans l'indépondance ; ils s'opposèrent non-seule-
ment au Grand-Mogol lui-même, mais aux progrès
des Anglais, qui s'étaient établis dans les Indes. —
Les Marattes furent les plus redoutables, avec le
sultan de Mysore , Hyder-Aly, et après lui son fils
Tippoo-Saïb ou Tippo-Saëb. — Ce dernier, plus
téméraire que prudent, perdit, en 1800, avec Se-
ringapatnam, la capitale, aussi la vie. — Aujourd'hui
les Anglais possèdent la majeure et la plus belle
partie de l'Indostan. »
chinois.
Les annales de la Chine (appelée par les habi-
tants, Tschong-Kue, royaume du milieu) ne s'éclair-
cissent pas avant le troisième siècle après J. C.
Tout ce qui est au delà de cette barrière ne sont
que des. fables et des fictions, aussi ridicules que
l'origine qu'ils attribuent à quelques-uns de leurs
souverains. — Cependant il y en eut parmi ceux-ci,
qui se signalèrent, par des inventions utiles, par
D de