Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
- 40 -
où il laissa à l'église tous ses privilèges et au peu-
ple tons ses droits. Nul pays, depuis Bénévent
jusqu'à Bayonne, et de Bayonne jusqu'en Bavière,
ne fut exempt de sa puissance législative. Mais pour
rendre l'empire qu'il venait de renouveler plus du-
rable, il aurait fallu rester à Rome, et ne pas par-
tager ce corps en plusieurs membres. C'est ce qu'il
ne fit point.
Après la mort de Cliarlemagne et de Louis-le-
Débonnaire, son fils et successeur en 840, l'empire
fut divisé entre les quatre fils de Louis: Lothaire I
fut empereur. Pépin fut roi d'Aquitaine, Louis roi
de Germanie, et Charles-le-Chauve roi de France.
Ce partage fut une source éternelle de divisions.
Les Français conservèrent l'empire sous huit empe-
reurs, jusqu'en 912, lorsque Louis III, dernier
prince de la race de Charlemagne, mourut, sans
laisser d'enfant mâle. — Conrad, comte de Franco-
nie, gendre de Louis, fut élu empereur en 912, En
918 Conrad céda l'empire à Henri I, ùli POiseleur.
Ce prince changea la face de l'Allemagne; partout
il fonda des châteaux et des bourgs, qui dans la
suite furent des villes ; il conclut une trêve avec
les Hongrois, et pour pouvoir mieux brider ses
ennemis, il érigea plusieurs marquisats. Othon I
ou le grand (936), marcha sur ses traces, quoique
son règne ne fût qu'un tissu de guerres. — Parmi
ses successeurs se signalèrent Henri IV (1056—1106),
connu par ses différends avec le Pape Grégoire VII. —
Ro.