Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
- 33 -
sâlem (70). Titus a été surnommé lei délices du genré
humain. — Domitien, son frère, ne lui ressemblait
en rien; il fut le dernier des XII Césars; on l'as-
sassina en 96. — Nerva (98), prince débonnaire, mais
trop faible pour tenir les rênes de l'état. Trajan
(117), Espagnol de naissance; Adrien (138), An-
tonin-le.Pieux (idi), et Marc-Aurèle O^o), par
leurs éminentes. qualités, relevèrent beaucoup l'éclat
de l'empire; — mais des tyrans, tels que Commo-
de Ci92)> Caracalla, qui se souilla du sang de son
frère (217), Hcliogabale (222), et,d'autres, firent
pencher l'empire de plus en plus vers sa ruine.
Dès le milieu du deuxième siècle, on remarque
que l'empire s'affaiblissait visiblement. Les empe-
reurs se virent obligés de s'associer quelques prin-
ces .à l'empire, et ils eurent de puissants ennemis,
qui s'arrogèrent quelquefois le titre d'empereur.
On vit plusieurs fois les différentes armées s'en don-
ner chacune un, et*fl y en a eu jusqu'à cinq à-la-
fois, qui, tous cinq' rivaux, se faisant mutuellement
la guerre, donnaient lieu aux.'Barbares de profiter
de leurs divisions, et d'envahir les meilleures pro-
vinces.
Cependant l'empire se soutenait encore dans une
grande force, lorsque Constantin-le-Grand transféra
le siège impérial à Constantinople (330). Après
sa mort, arrivée l'an 337, ses trois fils, Ccjnstantin
jeune, Constance et Constant, partagèrent l'empire.
iConstantin eut les Gaules, et tout ce quis^ftlt par
C J de