Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
T
- 32 -
Pompée, son rival, dans les champs de Eharsale, 48
ans avant J. C., revint triomphant à Rome, oii il
fut nommé dictateur perpétuel. Il ne jouit pas
long-temps de ce titre, qui lui donnait l'autorité su-
prême: il fut assasiné dans le sénat par Erutus et
Cassius (44). Antoine, sous prétexte de venger sa
mort, s'unit avec Octavien, neveu de Jules-César
et avec Lépidus ; mais Octavien ne voulant pas par-
tager avec eux, les défit l'un et l'autre (31). Il
revint triomphant à Rome, et prit le nom d'Auguste.
Il donna alors la paix à la terre, visita les différen-
tes provinces de l'empire, et vint mourir à Noie,
après un règne aussi long qu'heureux , 14 ans après
J. C. Depuis Jules-César, la république prit
le nom d'empire Romain, et ceux qui étaient à
la tête du gouvernement furent nommés empe-
reurs : ce nom était commun aux généraux. On
donne ordinairement aussi le nom de César aux
douze premiers souverains, c'est-à-dire, à ceux qui
portèrent le sceptre impérial depuis Jules - César
jusqu'à Domitien. —
En général le nombre des mauvais empereurs,
qui succédèrent à Auguste, surpassa celui des bons
souverains. Tibère (14—37), Caligula (37—41),
Claude (54) et Néron (68) se signalèrent tous par
leurs vices, le dernier sur-tout, fut un monstre
de barbarie. — Vespasien (79) et son fils Titus
(81) firent respirer Rome. Le dernier fut le
vainqueur des Juifs , et le destructeur de Jéru-
sa-