Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
- 25 -
tes; mais ce furent les Thessaliens, qui curent la
gloire de le rétablir. Il voulut pour lors rentrer en
possession des terres, qu'il avait cédées aux Olynthiens:
ce fut un sujet de guerre. C'est dans cette circon-
stance qu'Amyntas fit alliance avec les Athéniens;
mais il mourut peu de temps après, et laissa trois
fils, Alexandre, Perdiccas, et Philippe un fils na-
turel , appelé Ptolémeé. —
Alexandre, comme l'aîné, succéda à son père; il
ne régna qu'im an, durant lequel il essuya une
guerre cruelle contre les Illyriens. A sa mort,
Pausanias, de la famille royale, profitant de la mi-
norité des légitimes successeurs, s'empara de l'auto-
rité; mais les Athéniens, fidèles à l'alliance qu'ils
avaient faite avec Amyntas, et prenant la Macédoine
sous leur protection, chassèrent l'usurpateur , et
rétablirent Perdiccns, qui cependant ne jouit pas
long-temps de la paix. Ptolémée, son frère natu-
rel, lui disputa la couronne; heureusement ils con-
vinrent de s'en rapporter au jugement de Pélopidas,
général Athénien, qui prononça en faveur de Per-
diccas, et emmena avec lui Philippe à Thèbes, où il
demeura plusieurs années. —
Après la mort d'Alexandre, 323 avant J. C., ses
vastes conquêtes devinrent aussitôt la proie de ses
généraux. Cassandre, l'un d'eux, se saisit de la
Macédoine (317), et ayant fait périr tout ce qui
restait de la famille d'Alexandre, il se ceignit du
diadème. — Plusieurs rois lui succédèrent, parmi les-
B 5 quels