Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 22 —
soumise à Argos et à Mycônes. Ensuite Si-
syphe, fils d'Éole, s'en rendit maître. Hyantidas,
l'un de ses successeurs, et vingt-septième roi, fut
détrôné par la race des Hêraclides, qui laissa la cou-
ronne à ses descendants. Automenès étant mort,
Corinthe s'érigea en république, sous la conduite
d'un chef annuel ^ qu'on appelait prytanes ou mo-
dérateur. Elle se maintint libre jusqu'à Cypselus,
qui gagna le peuple, se fit tyran, et transmit l'au-
torité à son fils Périandre. — Six ans après, Co-
rinthe recouvra sa liberté. — Ce fut aussi Corinthe,
qui, par ses différends avec Corcyre, contribua le
plus à la guerre du Péloponèse (431—404). Dans
la suite elle prit aussi part à la ligue Achéenne (244) ;
son commerce lui avait fait acquérir des richesses
prodigieuses. — Enfin les Romains s'étant portés
pour arbitres dans les différends qu'eurent entre eux
les états Grecs, et Corinthe ayant refusé de sous-
crire aux conditions de ces fiers républicains, cette
opulente cité éprouva le même sort que Carthage:
elle fut ruinée de fond en comble par les Romains,
sous le consul Mumius, 146 ans avant notre ère. —
LYDIE.
é
La Lydie, pays considérable de l'Asie mineure,
portait d'abord 1« nom de Méonie, de Méon, son
sou-