Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
- i6 ^
"nu.
Tyr, I'one des pins anciennes et des pics florisfan-
tes villes da monde, fut bâtie par les Sidoniens»
peut-être deux mille ans avant J, C. On croit
qu'Agenor en fut le fondateur. Son industrie et l'avan-
tage de fa fituation, la rendirent maltresfe de la
mer, et le centre du commerce de tout l'univers.
Ses richesfes lui ajant inspiré de l'orgueil, et fon
orgueil ayant irrité plufienrs princes, elle fut asfîé-
gée par Salmanafar, et réfista, quoique seule, aux
flottes combinées des Asfyriens et dies Phénciens. —
Nabachodonofor mit le Cége devant Tyr, lors-
qu'Ithobal en était roi: il ne la prit qu'au botit de
treize ans. Avant fa prife, les habitants s'étaient
retirés, avec la plupan de leurs effets, dans une
lie voifine, où ils bâtirent une nouvelle ville. L'an-
cienne fut rafée jusqu'aux fondements, et n'a plus
été qu'un fimple village, connu fous le nom de l'an-
cienne Tyr. La nouvelle devint plus puisfante que
jamais; elle était au plus haut degré de grandeur
et de puisfance, lorsqu' Alexandre l'asCégea, Il com-
bla le bras de mer, qui la féparait du continent, et
après fept mois de travail il s'en rendit maître, et
la ruina entièrement. Il joignit enfuite cet état à
celui de Sidon, qu'il avait donné à AbdoIon>Tne,
333 ans avant J. C.
Tyr fut bientôt rebâtie. Les Sidoniens, qui étaient
eatrés cans cette ville avec les trotipes d'Alexandre,
fe