Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 10 —
MYCÈNES.
Acrifius, dernier roi d'Argos, ayant appris de l'o-
racle qu'il ferait un jour privé du royaume et de
la vie par fon petit-fils, réfolut de facrifier Danaé,
ia fille unique, à fa propre fûreté. Ausfitôt qu'elle
fut accouchée de Perfée, il les fit enfermer l'un et
l'autre dans uu coffre, et les fit expofer aux flots
de la mer. Ils furent jetés dans l'île de Sériphè',
aujourd'hui Serphinô, dans l'Archipel, Dictys, frère
de Polydecte, princesfe dë' cette île, les prit fous
fa protection, et éleva le jeune enfant avec beaucoup
de foin, Perfée, né avec un courage téroïque, fé
fignala par plufieurs belles actions, et fournit même
plufieurs peuples. Comme il ignorait fa destinée i
il retourna dans fa patrie, et tua par mégarde Acri-
fius fon aïeul. Il lui fuccéda donc dans ce royaume;
mais inconfolable de ce funeste accident, il ne put
demeurer dans un lieu où il avait commis ce parri-
cide Involontaire, Il bâtit Mycènes, et en fit la ca-
pitale de fes états et le lieu de fa demeure. Huit
de fes descendants Ini fuccédèrent jusqu'à Penthile
et Cometès, qui en furent chasfés par les Héraclides.
Ayant recouvré fa liberté, cette ville fut détruite par les
Argiens l'an 468, et tout le pays leur fut fournis.—
ATHÈNES.
Athènes, capitale de l'Attique, fut le fiége des
fciences et le théâtre de la valeur. Cécrops vint
de