Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 131 —
puis que Viiliers de l'île d'Adam y eut transporté
ses Chevaliers, le même Soliman, qui les avait
chassés de Rhodes, voulut s'emparer de Malte. Il
envoya, en 1560, trente mille soldats devant cette
place, défendue seulement par 700 Chevaliers,
et 8000 fantassins. Le Grand-maître de la Va-
lette soutint quatre mois le siège; les infidè-
les, se voyant toujours repoussés, se retirè-
rent, la rage dans le cœur; et depuis cette épo-
que, cette petite !le, perdue dans l'immensité des
mersa toujours bravé la puissance ottomane.
Les Chevaliers furent paisibles possesseurs de
l'île, jusqu'au moment où Bonaparte s'embarqua
pour son expédition en Egypte, 19 Mai 1798. Le
général français jugea à propos de s'emparer de
cette île, afin de se concilier par-là, en quelque fa-
çon, la faveur des Musulmans, qui seraient ravis
de voir anéantir un ordre, regardé comme un des
boulevards contre les pirateries des puissances bar-
baresques. Il aurait été impossible aux Français
d'emporter d'emblée une place, fortifiée par la na-
ture même; mais la perfidie, sur-tout parmi les
membres français de l'Ordre, la discorde entre les
habitants, le découragement de la majeure partie
des Chevaliers, et enfin la conduite faible et irré-
solue du Grand-maître (*), achevèrent en un
seul
(*) Hompesch, il était AUemantJ,
1 2