Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 130 —
parmi eux pour les commander en campagne. In-
sensiblement et à mesure que l'hôpital s'enrichis-
sait, ils ne voulurent plus reconnaître d'autre chef
au dehors ni au dedans, et enfin ils secouèrent en-
tièrement le joug des moines. Alors ils commen-
cèrent à faire un corps à part, et quittèrent la
règle de Saint-Benoît pour suivre celle de Saint-
Augustin. Tels furent ^ selon plusieurs auteurs, les
commencements de cet Ordre illustre.
Un mélange d'amöur pour la religion et de goût
pour les armes donna à cette congrégation religieuse
et guerrière de nombreux prosélytes. Après la prise
de Jérusalem sur les croisés, en 1187, ils se re-
tirèrent à Acre, qu'ils défendirent vaillamment,
l'an 1290. Ils suivirent Jean de Lusignan, qui
leur donna dans son royaume de Chypre Li-
misson, où ils demeurèrent jusqu'en 1310. C'est
dans cette année qu'ils prirent Rhodes, qui fut
dès-lors le siège de l'Ordre. L'empereur Soliman
s'étant rendu maître de cette île, en 1522, les
Chevaliers, qui lui avaient opposé une courageuse
défense, furent quelque temps errants en Italie,
jusqu'à ce que l'empereur Charles-Quint leur fît
présent de l'île de Malte, en 1525, aussi bien
que de Tripoli; mais cette dernière place leur
fut bientôt enlevée par les amiraux de Soliman.
Malte n'était qu'un rocher stérile; il est devenu
florissant par les soins infatigables de l'Ordre. De-
puis