Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 121 —
de ce prince infortuné la p\iissante Mahon de HO'
henstaufen se trouva extirpée, et dès-lors les pontifes
regardaient le royaume des Deux-Siciles comme un
fief dont ils pouvaient disposer. Le roi Charles ne
se vit pas long-temps paisible possesseur de ses
états. — La tyrannie des Français en Sicile, les ren-
dit bientôt odieux aux habitants; une conspiration
fut tramée contre eux, et le jour de Pâques,
30 IVIars 1282j à l'heure des vêpres, huit mille
Français tombèrent sous les coups des insulaires : ce
massacre fut nommé depuis le$ Fépres Skilknnes. —
La Sicile, ainsi soustraite à la domination de Char-
les d'Anjou, se donna à Pierre III, roi d'Aragon,
qui avait épousé une fille de IVÎainfroi, et devint un
royaume particulier. Naples resta dans la Maison
d'Anjou jusqu'en 1442, lorsque René d'Anjou, der-
nier roi de cette Maison, dut laisser Son royaume
à Alphonse V, roi d'Aragon et de Sicile, qui réu-
nit les deux royaumes séparés pendant si long-temps.
Le règne d'Alphonse fut très-glorieux: il gouverna
avec sagesse pendant seize ans, et mourut en 1458.
Sa mort fut le signal de nouveaux troubles, qui
agitèrent le royaume des Deux-Siciles. Les Français
et les Espagnols se disputèrent pendant long-temps
cette couronne. Enfin les Espagnols eurent le des-
sus, et Ferdinand V, dit le Catholique, roi d'Es-
pagne et de Sicile, enleva le rojnume de Naples
aux Français, en 1503. —■ Depuis ce temps, jus-
qu'en 1700, Naples fut gouverné prr des vice-rois.
Il 5 Char.