Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
- 103 —
les Romains', ils la perdirent, et ces vastes régldtfS
passèrent sous le gouvernement de Rome, sous le
nom de Hispania ou Espagne, depuis l'an 200 avant
J. C. Les brigands ou barbares, connus sous le
nom de Goths, ayant parcouru tous les pays du
Nord, entraînèrent avec eux dans leurs courses des
Scythes, des Daces et des Gètes; c'est pourquoi on
les confond quelquefois avec ces peuples. Après
avoir fait diverses tentatives sut l'Ofient, où ils'
furent- défaits et vaincus, même plusieurs fois, ils'
se jetèrent du côté de l'Occident. Ils s'emparè-
rent, en 376, de la Ddcie, et là ils se divisèrent
en deux bandes. Ceux qui habitèrent le pays le
plus oriental vers le Pont-Euxin, s'appelèrent Ostro-
goths, ou Goths de l'Orient, et ceux qui demeurè-
rent plus à l'Occident, s'appelèrent Visigoths. Ils
furent, les uns et les autres alliés dès Romains
pendant quelque temps; mais peu contents d'une-'
paix qui ne-leur était pas avantageuse, ils passèrent'
souvent le Danube, et firent de grands ravages sur'
les terres de l'empire. Théodose les battit , et les"
repoussa même au delà de la Thrace, en 379. Maiis '
enfin ils se rendirent si puissants par les peuples,'
qui' se joignirent à eux, et si redoutables par leur
nombre, qu'ils pénétrèrent sans obstacle jusqu'en '
Italie.
Honorius, pour sé défaire de cette folilé^d'ennéS"
mis, leur céda ime partie des Gattles eiTE'spa^e;"
Trois; ans' aprèsi -Alarid-pHt--R^uîë, eW'409, et'li'
G 4 sac-,