Boekgegevens
Titel: Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Auteur: Gärdner, P.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp, Van de Grampel et Hanssen, 1824
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 4021
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205910
Onderwerp: Geschiedenis: algemene wereldgeschiedenis; geschiedenis van grote gebiedsdelen, bevolkingsgroepen en beschavingsgebieden: algemeen
Trefwoord: Wereldgeschiedenis, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de l'histoire des divers peuples du monde, tant anciens que modernes. Avec l'explications des principales phrases et mots: ouvrage destiné à faciliter aux jeunes gens l'étude de l'histoire
Vorige scan Volgende scanScanned page
— lOI —
qu'en 16405 que les Portugais, irrités contre la
fierté despotique des Espagnols, se révoltèrent, et
proclamèrent roi, Juan duc de Bragance, fils natu-
rel d'un des rois de Portugal, prédécesseurs des
Espagnols, sous le nom de Juan IV. II se maintint
sur le trône, et Pierre II, son fils, conclut enfin
une paix glorieuse avec l'Espagne, en 1668, qui lui as-
sura et son trône et l'indépendance de son royaume.
Joseph-Emmanuel fut témoip de la funeste catastro-
phe qu'éprouva Lisbonne, la capitale, le i Novem-
bre 1755, par un tremblement de terre; les deux tiers
de cette superbe ville furent réduits en im monceau
de pierres. Après sa mort, en 1774, sa fille Marie
monta sur le trône; elle avait épousé don Pierre III,
son oncle; celui-ci étant mort en 1786, elle régna
seule; mais l'esprit de cette reine s'étant aliéné en
1799, son fils Jean, prince du Brésil, fut nommé ré-
gent; il le fut jusqu'en 1816, lorsque sa mère étant
décédée, il lui succéda sous le nOm de Jean VI.
En 1807^ les Français, par un traité secret avec
l'Espagne , ayant envahi le Portugal, la cour se vit
obligée de s'expatrier, et de chercher un asyle dans
le Brésil; la ville de Rio-Janéiro fut depuis la ré-
sidence. Les Français, en attendant, convertirent
le Portugal en province espagnole ; mais les Por-
tugais, soutenus par la Grande-Bretagne, chassèret:l!
les Français, qui tentèrent en vain d'y rentrer en
1810 et 1811; le duc de Wellington les força à la
retraite. — Cependant, toutes ces révolutions et
, G 3 tous