Boekgegevens
Titel: Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Auteur: Vloten, J. van
Uitgave: Amsterdam: Schadd, 1864
Nieuwe uitg; 1e uitg.: 1852
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, 113: NED 398.87
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205857
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 283 —
Adieu vous dict, tantost Gueldrc ue Prise,
N'aultre pays a luy sera adonné.
Adieu vous diet, de vous et luy l'Angloise
Prétend les sommes prestées ravoir.
Adieu vous dict, ce ne sera que noyse,
Que par ensemble plus debvrez avoir;
Adieu vous diet, la royne d'Angleterre
Du plus fort vcult reprendre le party.
Adieu vous diet. Monsieur hors cette terre,
Pieça par vous, malgré luy, est party ;
Adieu vous diet, leur secrete machine,
Tout au rebours ils ont vu terminer;
Adieu vous diet, chascun tient bonne mine.
Mais en secret ils n'ont plus qu'à finer.
Adieu vous dict, vostre Due légitime
Bien aultremcnt de vous a résolu;
Adieu vous dict, ce grand roy magnanime.
De force jà veult estre recognu;
Adieu vous diet, Portugal et l'Espaignc,
Et tous les Indes s'y employèrent;
Adieu vous dict, ne France, ne Bretaigne,
N'Ecosse, ne Suysse y rcstiteront;
Adieu vous dict, la très iuste querelle
Desire jà mener le roy à boult;
Adieu vous dict, ses subjects de bon zèle
Libérer veult astheur le roy de tout.
Adieu vous dict ; d'Anvers, o Calvinistes ,
A te déchasser viennent les Papaux,
Adieu vous diet, Luthers et Mennonistes,
Astheur il fault que cedez aux royaulx ;
Adieu vous dict, hors jà de vostre ville,
Les bons lidcles ne polrez plus férir;
Adieu vous diet, ceulx, qu'as mis en exile,
Sont prêts d'à grandes troupes retourner;
Adieu vous diet, les Malcontents ensemble,
Les Espagnols, Tuscans sont ralliés,
Adieu vous diet, c'est de toy qu'il luy semble
Qu'il se voldroit veoir rasassier.