Boekgegevens
Titel: Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Auteur: Vloten, J. van
Uitgave: Amsterdam: Schadd, 1864
Nieuwe uitg; 1e uitg.: 1852
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, 113: NED 398.87
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205857
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 137 —
Si je ne suis en Eranee eoronée.
Et se du Roy je suis liabandonnée.
Et se une aultre est en mon lieu ordinée.
Il m'en convient la pacience avoir.
Pas ne m'en chault; mais que soie menée
En la maison, en laquelle suy née.
Et souefment de tous biens gouvernée.
Pour mon tayon mon père vcoir.
Je ne demande en ce monde aultre avoir.
Adieu plaisir, adieu esbatemens.
Adieu déduis, adieu haus paremens.
Adieu chansons, adieu bons instrumens.
Adieu danses, adieu joyeusetez!
J'ay tous anvys, j'ay tous encombremens,
J'ay toutes peines, j'ay douleurs et tourmens,
J'ay tous dangiers, et tous par vous, Elamens!
En eest estât m'avez rais et bouté,
Quant Dieu plaira de moi aura pité.
De mon tort fait, l'arbre en doit sa verdeiir
Perdre à tousjours, et la fleur son odeur.
Le fruyt son goust, le soleil son ardeur.
L'oiseau son chant, la rivière son cours.
Tous Austriciens, subjetz à l'empereur.
Doivent entrer en vaillance et fureur.
En promettant de venger cest erreur,
Sarfs des Eranchois doubter le secours;
Car c'est blâme pour toutes nobles cours.
Je ne sais mieuk que pacience avoir.
Et mettre en Dieu le fait de Marguerite,
C'est celui qui peut et seet tout concevoir.
Et qui aubw bons donne s^ gloire eslite.