Boekgegevens
Titel: Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Auteur: Vloten, J. van
Uitgave: Amsterdam: Schadd, 1864
Nieuwe uitg; 1e uitg.: 1852
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, 113: NED 398.87
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205857
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 135 —
Que tu veulles tant prier tes Germains
Et tes subjetz, qu'en brief, sans nulz demains,
Hz tirent hors de ces las inhumains
Ta petite filette Marguerite,
Qui de solas et joye on déshérite.
Et toy aussi, mon frère souffissant,
Philippe, archiduc d'Autrice, flourissant
En toutes honneurs et en beaulté croissant,
Remetz ta soeur petite en non chaloir,
Eais esclaircir ton espée tranchant,
Eais esmouvoir tou peuple ravissant,
Eais desploier ton estandart puissant, ''
Eais à ce cop ta jeunesse valoir;
Car, selon droit, mon duel te doit doloir.
De cuer contrit, je requier à Dieu vengeance;
De cuer contrit, je demande alhgeauce; "
De cuer contrit, je pleure ma nuysance.
Pensent en moy que mon corps deviendra.
On m'a osté mon solas, ma plaisance.
On m'a donné, pour joye, desplaisance;
De faire à dame ainsi, est-ce l'usance?
Non, j'ay espoir que le temps changera:
Il n'a pas pieu tout ce qu'il plouvcra.
O mes Elamens, estes-vous endormiz?
Vous estes ceulx qui me y avez miz,
En ce dangier dont de peur je frémis.
Craignant user en doleur mon eage.
Tous les Eranchois vous tenez pour amis
Que vous devez tenir pour ennemis;
Car faussé vous ont ce qu'ilz vous ont promis.
Touchant de luy et moy le mariage;
Menée m'avez en paynible voiage.
Et vous; qui estes de la noble maison
De Bourgogne! or, est-il huy saison