Boekgegevens
Titel: Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Auteur: Vloten, J. van
Uitgave: Amsterdam: Schadd, 1864
Nieuwe uitg; 1e uitg.: 1852
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, 113: NED 398.87
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205857
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 134 —
Que ces grands biens me sont prins et fallis.
Pas n'en doivent les miens estre joHs,
Je y ay esté noblement arousée,
Plus de dix ans, de très-noble rosée.
Guidant estre royne et espousée*
Au roy Charle, et eorone portée;
Mais bien parelioy que me suis abusée.
Par qnoy doy estre en mon euer dolorée;
Car de par lui ay esté refusée.
Et sy m'a fait hors du vergier oster,
Pour une aultre en mon lieu bouter.
Cest espace royne ay esté nommée;
;Mais maintenant suis la renommée,
O roi Charles, peu de toi amée.
Puisque pour une aultre m'avez volu changée-^
Mais, nonobstant, pas n'en suy diiïamée.
Amoindrie, foulée, ne blâmée.
Se en ton pays je ne suis enfermée
Dame et royne, cause ay de moi planter
En aultre vergier, pour moy de toy venger.
0 Empereur de Rome redoubté.
Mon grand-père, de vertu illustré.
Qui cha jus porte et as tousjours porté
Le monde, aussi l'espée de justice.
Je te prie que tu prendre pyté
De Marguerite, à q\n on a osté
Plaisir, solas, puissance, et majesté.
Sans regarder à quelque prejudice:
C'est peu prysé ton noble hostel d'Austrice,
Mon noble Père, aussi roy des Romains,
Tousjours auguste entre les corps humains.
Je te requier et prie à jointes mains.
Pour acquérir de Jhésus le mérite.