Boekgegevens
Titel: Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Auteur: Vloten, J. van
Uitgave: Amsterdam: Schadd, 1864
Nieuwe uitg; 1e uitg.: 1852
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, 113: NED 398.87
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205857
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nederlandsche geschiedzangen, naar tijdsorde gerangschikt en toegelicht door J. van Vloten
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 97 —
FLANDRE.
Joie rendoit son plaisant corps en vie.
Jadis à tous en bien to regardant.
Jaloux des bons, non travaillé d'envie,
Jonne toujours de coeur au regardans,
Jà ne verres sodoier sont gardans.
Joindre k leur gré pour leur front sang espendre
J'ai mieux trouvé au bon pasteur de Flandre.
ARTOIS.
Longue jonesse eust mieux vallu, néantraains,
Loé soit Dieux qu'il nous a tant duré;
Les yeuls au cliiel, joignons pour lui les mains.
Luy plustost mort on eust plus enduré,
Lyons souvent pour droit aventuré,
Leaulté plus prisant que les haults rois.
Le plus de tout doit sa mort plaindre Artois.
IIAINAUT.
Intelleetif, discret et sage à droit.
Juste en jugeant, vrây naturel Lyon,
Impétueux alors non orendroit.
Je dis à cheus où fu rebellion
Juge piteux fa amant million;
Invaincu chief fault à ses sodoiers
Ja recouvrable au corps des Haynuiers.
HOLLANDE.
Pourquoy plorés gent ainsi forsenée,
Ployés vos pleurs, car il n'est à ravoir.
Puisqu'il est mort de manière senée.
Prions pour luy et nous ferons savoir
Prinche nouvel succède à rechevoir
Pais luy doint Dieux, honneur et gloire grande
Plus n'en diray quoiqu'en die Hollande.
7