Boekgegevens
Titel: Herinnering aan Petrus de Raadt
Auteur: Kramers, J.H.
Uitgave: Rotterdam: Kramers, 1863
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 674 D 42
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205848
Onderwerp: Pedagogiek: opvoeding binnen opvoedingsinstellingen
Trefwoord: 1800-1900, Pedagogen, Bibliografieën (vorm), Raadt, Petrus de
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Herinnering aan Petrus de Raadt
Vorige scan Volgende scanScanned page
84
en Augletere et eu Trance, où il y a tant de pauvres
enfants qui sans cela seraient privés d'instruction; mais
en Hollande et en Allemagne où l'on est bien plus
avancé dans Féducation d*^ classes inférieures, ce serait
la plus grande folie de vouloir refondre les écoles et de
les organiser d'après la nouvelle méthode. [ci à Paris
on est fou de cette nouveauté; C'est particulièrement par
l'opi^sition des soi-disauts frères de l'église chrétienne
et des frères ignorant!ns (je no sais pas encore si ce sont
les mêmes ou non) que les gens éclairés s'aveuglent sur
sur ce point et croient qu'il n'y a |>oint de salut hoi-s
cette méthode. Pourquoi exagérer les choses ? De là
vient qu'on s'attache aux choses moins essentielles, à
des niaiseries comme à des choses bien imi)ortantes.
26 Août, Je fus présent à un exercice des enfans
aveugles. Nous fumes conduits dans une salle, qui bien-
tôt après n'était plus snflisante pour contenir tous les
spectateurs. M. le Di. ctiM.t, directeur-général, débuta
par un discours. 11 y a quelque chose d'aflecté, quand
on leur fait faire des tours d'adresse qui i/ont aucune
utilité |)our eux ; tel est {)ar exemple le cas quand on
feit parler un aveugle et un sourd-muet ensemble. —
Je puis dire en un mot que les exercices dans les langues
étrangères ne signitiaient rien. Le directeur défendait
l'usage des traductions interlitiéaires. Pour moi je ne
croirai jamais que ce soit là le \ éritable moyen d'apprendre
une langue. Pendant ces exercices j'entendais les dames
autour de moi, pleines d'admiration, s'écrier: comme
ces enfans sont savans! Mundus vult decipi; mais je
ne puis souffrir que l'on fasse de pauvres enfans la dupe
de ces amusemens des dames.
4- Septembre. J'nllai voir une école d'enseignement

m