Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
66
Je voyais l'ombre auguste et cbère
M'apparaître toutes les nuits;
Inconsolable en mes ennuis,
Je pleurais tous les jours, mcme auprès de ma mère.
Ce long regret, dix ans ne l'ont point adouci!
Je ne puis voir un fils dans les bras de son père
Sans dire en soupirant: „J'avais un père aussi!"
Son image est toujours présente à ma tendresse.
Ah! quand la pâle automne') aura jauni les bois,
0 mon père! je veux promener ma tristesse
Aux lieux où je ta vis pour la dernière fois.
Sur ces bords que la Somme arrose,
J'irai chercher l'asile ou ta cendre repose:
J'irai d'une modeste fleur
Orner ta tombe respectée,
Et sur la pierre, encor de larmes humectée,
Eedire ce chant de douleur 3).
Priez pour moi.
Romance,
Dans la solitaire bourgade.
Rêvant à ses maux tristement,
Languissait un pauvre malade
D'un long mal qui va consumant.
Il disait: „Gens de la chaumière.
Voici l'heure de la prière
Et les tintements du beffroi:
Vous qui priez, priez pour moi.
1) Automne {ô-ton-ne) est masculin lorsqu'il n'est pas personnifié. C'est
aujourd'hui Topinion et l'usage d'un graud nombre d'écrivains.
2) Cendre (mânes) ne se dit plus pour des restes mortels.
3) Où d'autres personnes pensent et sentent, c'est là qu'il veut réciter;
ses versl Ceci tient du sentimental.