Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
48
le tronc aujourd'hui serait tortueux; mais si Tarbre venait à
croître, cet arbre ne pourrait être qu'un chêne, et à sa place
n'auraient pu naître l'herbe ou les fleurs, qui vivent leur sai-
son , et disparaissent de la face de la terre.
L'enfant peut devenir un homme sans sagesse; i! peut devenir
un homme sans vertu; mais il doit devenir un homme. Sa
nature n'est point celle d'un être inférieur, et son âme ne peut
descendre au niveau de la brute, qui périt comme un animal
privé de la raison.
Oh ! chérissez donc cette âme si précieuse. Nourrissez-la de
vérité; nourrissez-la de connaissances; elle émane de dieu; elle
est formée à son image. Le chêne doit durer des années et
des siècles; mais l'esprit de Thomme est créé pour l'immortalité.
Kespectez dans l'enfant l'homme à venir. Ne détruisez pas
dans l'homme les commencements de Tange.
Le Psalmîste raconte les bienfaits de Dieu
et son infinie miséricorde.
(Psaume CIII).
Bénissons dieu! mon âme, en toute chose.
Lui sur qui seul ton espoir se repose;
Chantons son nom sans nous lasser jamais ;
Que tout en moi célèbre sa puissance;
Surtout, mon âme, exalte sa clémence,
Et compte ici tous les biens qu'il t'a faits.
C'est ce grand dieu qui, par sa pure grâce,
De tes péchés les souillures efl'ace,
Qui te guérit de toute infirmité;
Du tombeau même il retire ta vie.
Et rend tes jours heureux, malgré Tenvie,
T'environuant partout de sa bonté.