Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
47
B naître. Cependant, ces dispositions naturelles ne sont pas déve-
loppées, et vous ne sauriez les distinguer en lui.
Pensez à l'homme le plus sage que vous ayez connu ou dont
a on vous ait parlé; pensez à l'homme le plus illustre, à l'homme
^ le plus instruit, à celui qui parle un grand nombre de lan-
)e gues, et qui découvre les choses cachées; pensez à un homme
il qui, de même que cet arbre s'élève et sert d'abri, s'érige en
1 protecteur d'une foule de ses semblables; et alors dites vous à
■j vous-même: l'esprit de cet homme était autrefois tel que le mien
'j aujourd'hui; ses pensées étaient enfantines comme mes pen-
?sées; il a été pareil à l'enfant nouveau-né, qui ne sait rien, ne
c voit rien, n'entend rien, qui ne se souvient de rien, qui ne
û distingue point le bien et le mal, et la vérité d'avec le mensonge,
j Si vous n'aviez jamais vu que le gland, vous ne pourriez
6 deviner la forme et la grandeur du chêne; si vous n'aviez ja-
si mais conversé avec l'homme sage, vous ne pourriez vous en
^ faire une idée d'après l'enfant muet et si faible encore.
L'instruction est la nourriture de l'esprit; elle est comme la
rosée, la pluie, et le sol fertile. Ainsi que le sol, la pluie et
la rosée font croître l'arbre et pousser les tendres rameaux,
l'étude, les livres et les entretiens nourrissent l'esprit, et don-
nent l'essor à sa secrète énergie.
Vous-même, respectez donc votre esprit; recevez la nourriture
il de l'instruction, afin que l'homme qui est en vous puisse croître
et fleurir. Vous ne soupçonnez pas à quel degré d'excellence
il peut parvenir.
Il s'est écoulé bien du temps avant que le chêne se soit
montré dans sa grandeur: bien des années ont passé, et d'année
en année, il ne s'était encore que peu élevé au-dessus du
sol ; un enfant l'aurait cueilli de ses faibles mains ; il s'est
écoulé bien du temps avant qu'on ait dit: c'est un arbre, et
bien du temps s'écoule avant qu'un enfant devienne un homme.
Le gland aurait pu mourir dans la terre, le jeune arbre se
voir dépouiller de ses branches élégantes, sa tige se plier, et
1) Avant que régit le sabjonotif. — Avant et devant sont synonymes.
Avant, est pour Tordre du temps; devant pour l'ordre des places.