Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
43
Croyez-moi, mes amis, car le vrai se révèle
Au regard de Tesprit qui déjà touche au port.
S'il était quelque mot plus simple, plus fidèle,
Plus clair, plus pénétrant, plus direct et plus fort.
Je voudrais l'employer pour rendre grâce et gloire
Au divin sacrifice, auteur de mon salut.
C'est la vertu du sang, du sang expiatoire
Qui rend mon cœur paisible en approchant du but.
De Tamour éternel insondable mystère!
jésus devant son Père a couvert mon péché;
En jésus je suis juste, et sa croix salutaire
Absout l'humble croyant que son sang a touché!
En vain sur Sinaï la justice inflexible
Dénonce au transgresseur les terreurs de la loi;
A l'ombre de la croix la mort n'est plus possible;
Car son calice amer, jésus l'a bu pour moi.
Viens donc, ô mon Sauveur! et de ta main navrée 2)
Off're à mon cœur avide et ta chair et ton sang;
Laisse-moi m'abreuver dans cette onde sacrée
Dont la source immortelle a coulé de ton flanc.
Laisse-moi contempler ton combat solitaii;e
Quand ton cri vers le Ciel s'éleva par trois fois,
Dans cette nuit terrible, avant-goût du Calvaire,
Où du péché maudit tu portais tout le poids.
ï) Au point de vue religieux, c'est le sang du Rédempteur, versé pour
la purification de nos souillures et en rémission de nos péchés.
2) C'est-à-dire hhs&ée. '
3) Nous aurions préféré: Daigne apai&er ma soif, etc.
L'emploi du mot avant-goût, ne nous semble pas ici être fait dans
son acception propre: ce vocable, au figuré, signifie le goût que l'on a
par avance d'une chose agréable. On dit, les avant-goûts du Ciel, du
Paradis; mais jamais de l'enfer.