Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
304.
publics: on ëntre quand on veut, on sort à sa fantaisie, on ne
parle pas et l'on parle; on est chez soi et Ton est chez les
autres, on est son propre maître et l'on ne doit à personne ni
un salut, ni une visite, ni un sourire. Ce n'est pas que le
flâneur soit inabordable; au contraire, il cause volontiers, il se
met à la portée de tous et de chacun ; il fait facilement les frais
de la conversation; ainsi que les honneurs de sa ville bien-
aimée; il sait mieux qu'un édile les rues à percer, les quar-
tiers qui s'élèvent, les îles que l'on entoure de digues puis-
santes. Rien qu'à songer aux fortifications que les deux Chambres
viennent de voter tout exprès pour lui, il se frotte les mains
de joie; et, en effet, quel beau champ pour la flânerie: un
rempart de quinze lieues de tour! La soirée se passe ainsi à
recueillir les bruits de sa ville natale.
Cependant, peu à peu le bruit tombe et s'efl^ace; dans les
rues, le silence s'étend doucement. Si vous voulez voir encore
le bruit et retrouver le mouvement, la vie, l'éclat des lumières,
il vous fiiut retourner où vous étiez ce matin même, chez Tor-
toni. A onze heures du soir, le café Tortoni n'est plus un en-
droit où l'on mange; c'est un salon où l'on prend des sorbets
et des glaces. Autant ce matin même il était question d'ar-
gent et d'agiotage dans ces murs, autant, ce soir, il est ques-
tion de plaisir. Pour accourir à ce dernier rendez-vous de la
soirée, pour Tortoni, on abandonne l'opéra inachevé, on quitte
le drame avant le dernier coup de poignard; Paris veut se
voir encore lui-même dans son bel appareil avant d'aller se
mettre au lit. Singulière ville, où chaque heure du jour est
une heure de spectacle dont la capitale fait tous les frais!
Vous voyez d'abord la ville en déshabillé du matin, en petite
toilette à midi, en riches habits vers les quatre heures, en
grande tenue deux heures plus tard, et le soir en robe de bal.
Tous ces Parisiens, que font-ils, je vous prie? ils se montrent,
ils se regardent, ils ne regardent qu'eux-mêmes; et quand enfin
ils se sont bien vus et bien regardés, ils sont contents. Ce
sera à recommencer le lendemain.
') Les édiles étaient des magistrats romains créés dans l'origine pour la
surveillance et l'entretien des édifices publics.