Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
287.
la bourgeoisie, voilà nos spéculateurs en petit qui s'éparpillent
de bonne heure pour porter aux pauvres et aux poètes leur
nourriture de la journée. Le pauvre mourrait de faim sans ces
carottes, ces pommes de terre et ces œufs équivoques; le pauvre
n'est pas assez riche pour aller chercher ses vivres à la halle,
oii tout est meilleur marché; il attend à son cinquième étage;
il attend non-seulement la providence de chaque jour, mais la
providence de chaque heure de la journée. Ainsi est fait le
grand Paris, le Paris qui travaille et qui espère. Toute la vie
de ce Paris de second ordre se passe à acheter son repas à
des revendeurs. Le matin, quand la laitière a préparé son lait,
et se repose noblement à côté de son chien et de son vase en
fer-blanc, vous voyez arriver àHa file tout le quartier matinal >);
des femmes en casaque blanche, pâles encore de leur sommeil,
et les cheveux retenus dans leur mouchoir; de petites filles de
quinze ans, qui viennent à la place de leurs mères, violettes
de froid et les cheveux flottants; la femme de chambre joviale,
le célibataire empesé , le portier ricaneur, l'employé qui se sent
humilié de venir chercher sa pitance au grand jour; innocentes
abeilles autour de la ruche; la laitière leur dispense son lait
d'une main avare; la distribution dure jusqu'à midi: cette
laitière n'a jamais eu une vache à elle, elle n'a jamais en-
tendu le chant de la poule qui pondit ses œufs; toute sa
ferme est située dans une maison de la rue aux Ours, son
rustique enfant est petit-clerc d'une étude, et l'honnête labou-
reur son mari tient les cannes et les chapeaux dans une maison
de jeu.
Ecoutez! à midi voilà Paris qui se réveille! Le bruit s'élève;
tout s'agite, les grands et les petits métiers entrent en concur-
rence. Chaque métier à Paris a sa concurrence et sa parodie.
Haut et bas, permis ou toléré; cherchez bien! et partout vous
trouverez à côté des grandes spéculations appuyées sur des
capitaux immenses, les spéculations de la petite propriété du
commerce modeste, du marchand qui n'en est pas un. A côté
du cachemire de l'Orient, éternel sujet des plaisanteries de monsieur
') Matinmx serait plus correct.