Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
262.
ténèbres profondes environnaient ce point lumineux; et les mon-
tagnes, qui pendant la nuit ressemblent à de grands fantômes,
apparaissaient comme Tombre gigantesque des morts qu'on vou-
lait célébrer.
Le jour de la fête, le temps était doux, mais nébuleux; il
fallait que la nature répondît à l'attendrissement de tous les
cœurs. L'enceinte choisie pour les jeux est entourée de colli-
nes parsemées d'arbres, et des montagnes à perte de vue sont
derrière ces collines. Tous les spectateurs, au nombre de près
de six mille, s'assirent sur les hauteurs en pente, et les couleurs
variées des habillements ressemblaient de loin à des fleurs répan-
dues sur la prairie. Jamais un aspect plus riant ne put annon-
cer une fête; mais quand les regards s'élevaient, des rochers
suspendus semblaient, comme la destinée, menacer les humains
au milieu de leurs plaisirs.
Lorsque la foule des spectateurs fut réunie, on entendit
venir dans l'éloignement la procession de la fête, procession solen-
nelle en effet, puisqu'elle était consacrée au culte du passé.
Une musique agréable l'accompagnait; les magistrats paraissaient
à la tête des paysans; les jeunes paysannes étaiens vêtues selon
le costume ancien et pittoresque de chaque canton; les halle-
bardes et les bannières de chaque vallée étaient portées en avant
de la marche par des hommes à cheveux blancs, habillés pré-
cisément comme on l'était il y a cinq siècles, lors de la conju-
ration du Griitli i). Une émotion profonde s'emparait de l'âme,
en voyant ces drapeaux si pacifiques qui avaient pour gardiens
des vieillards. Le vieux temps était représenté par ces hommes
spunnen et le dernier des Zsehringen, Walter de Wadenschweil se rendit
au château de son beau-père, accompagné de son fils. Burkard se recon-
nut dans l'enfant, se laissa toucher, et pardonna. Il voulut que le jour
de la réconciliation fût à jamais célébré dans le pays par des fêtes et des
exercices gymnastiques. Ces jeux, dont parle M™® de Staël dans son livre
de l'Allemajine, eurent lieu pour la dernière fois en 1805 et eu 1808.
1) On connaît les événémeuts qui suivirent la conspiration du Griitli
ou Riitli (de Ruten, défricher), lorsque les trois cantons d'Uri, de Schwytz
et d'Underwalden y renouvelèrent, pour la dernière fois, leur ancieu ser-
ment d'alliance en 1307.