Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
269.
diverses. — L'abus des périphrases raciniennes est fréquent dans les poé-
sies de l'abbé Delille; »si son cœur fut d*un homme, son esprit fut d'un
enfant." Ces puérilités frappent surtout dans le poème qu'il imagina d'in-
tituler Vlmaginaiion, où il raconte l'anecdote de Pélisson apprivoisant une
araignée. S'agit-il de cet insecte? fi! l'on ne nomme pas une pareille bête:
»Un insecte aux longs bras, de qui les doigts agiles
Tapissent les vieux murs de leurs toiles fragiles i)."
Les bras d'une araignée, ajoute ironiquement M. Francis Wey 2) ^
les doipts d'une araignée... le mot patte n'est pas noble.
La Nature.
Nature, 6 séduisante et sublime déesse,
Que tes traits sont divers! Tu fais naître dans moi
Ou les plus doux transports, ou le plus saint effroi.
Tantôt, dans nos vallons, jeune, fraîche et brillante.
Tu marches, et, des plis de ta robe flottante
Secouant la rosée et versant les couleurs,
Tes mains sèment les fruits, la verdure et les fleurs:
Les rayons d'un beau jour naissent de ton sourire;
De ton souffle léger s'exhale le zéphire,
Et le doux bruit des eaux, le doux concert des bois.
Sont les accents divers de ta brillante voix.
Tantôt, dans les déserts, divinité terrible,
Sur des sommets glacés plaçant ton trône horrible, ^
Le front ceint de vieux pins s'entre-choquant dans Pair,
Des torrents écumants battent tes flancs; Téclair
Sort de tes yeux; ta voix est la foudre qui gronde
Et du bruit des volcans épouvante le monde
1) M. d*A... a rimé en deux vers un pastiche plaisant de la manière
de l'abbé Delille. Il s'agit d'un curé malpropre, dont il fait le héros d'un
poème burlesque. Voici comment il en dépeint la chaussure:
»D'un indigo foncé l'onde dépositaire
»Avait teint ses bas blancs d'un azur adultère."
2) Remarques sur le style et la composition littéraire; tome II, p. 198.
3) Quand la personnification est ingénieuse, quand elle donne lieu à des