Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
243
Tel est des livres saints l'enseignement suprême:
Que jésus suit le pauvre, et marche sur ses pas;
Qu'un refus est là-haut puni comme un blasphème;
Qu'un cri de faim, maudit tous ceux qu'il n'émeut pas,
Et qu'en donnant au pauvre, on prête à dieu lui-même ^
Donnons, mais sans éclat, et même avec mystère:
Là-haut veille sur nous un témoin précieux.
Donnons... ce qu'on répand d'aumônes sur la terre,
S'amasse en trésor dans les Cieux.
a. guiraud 2).
Notice.
M. emile deschamps, né à Bourges (Cher), en 1791, entra jeune en-
core dans l'administration des domaines où son père occupait un emploi
à Paris. En 1812, il débuta dans la littérature par un chant poétique,
la Paix conquise, qui attira sur lui l'attention de Napoléon. Outre quel-
ques comédies, qui obtinrent un grand succès, M. Deschamps fit paraître,
en 1828, les Études françaises et étrangères, excellent recueil de poésies
qui fixa l'attentiou de toute la littérature contemporaine. — Doué d'une
facilité et d'une souplesse de talents rares, M. Deschamps a abordé avec
succès tous les geures. On lui doit encore des nouvelles, des romances,
des études de mœurs, de critique, etc. — Son frère, Antony, excelle
dans l'élégie; il a écrit dans la Revue des Deux-M ondes, dans la Revue
de Paris, le Journal des Débats, le Journal des Demoiselles, et autres
recueils périodiques.
Marine.
Sombre Océan, du haut de tes falaises
Que j'aime à voir les barques du pêcheur!
Et de tes vents, sous l'ombre des mélèzes,
1) Un beau vers de M. Victor Hugo traduit aussi l'idée du christ:
»Qui donne aux pauvres prête à dieu."
2) M. le baron alexandre guiraud, poète et auteur dramatique, mem-
bre de l'Académie française, naquit à Limoux (Aude) en 1788, et mourut
à Paris en 1847. — Ses poésies religieuses et morales viennent à l'appui
de son génie littéraire.
16*