Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
230.
sèrent dans sa ville natale; elles n'offrent rien de bien remarquable. Placé
ensuite dans une institution à Paris, il suivit comme externe les cours du
Lycée Napoléon oii il fit de brillantes études, surtout dans les dernières années.
Après avoir fait sa rhétorique en 1811, il sortit du collège, à dix-huit
ans. Cinq ans plus tard, C. Delavigne publia sous le nom de Messê-
nknnes 1), trois chants funèbres où il déplorait les revers de sa patrie.
On admire surtout les Messéniennes sur Jeanne d'Arc et sur la bataille de
"Waterloo. En géuéral, ces chants furent accueillis avec enthousiasme,
parce qu'ils étaient l'expression énergique, harmonieuse et vraie de la pensée
nationale. En octobre 1819, Delavigne donna à l'Odéon hs Vêprea sici-
Uenms, sa première tragédie, qui eut un succès prodigieux. Cette pièce,
dans le genre de Racine, fut suivie du Paria C (1821), tragédie philoso-
phique à la manière de Voltaire, où le poète prêchait la tolérance et Taf-
franchissement des opprimés; il y mit des chœurs qui peuvent soutenir la
comparaison avec ceux d'Esther et d'Atbalie. Le fonds du Paria est dé-
fectueux en plusieurs points; cependant on y retrouve les mérites émi-
nents de la versification, l'élégance du style, et parfois aussi la vigueur
de la pensée qui distinguent les Messéniennes, surtout les premières. Les
succès de C. Delavigne n'ont pas été moins grands dans la comédie que
dans la tragédie. En 1823, il écrivit en vers VÉcohdes Vieillards, rxna
des meilleures comédies de notre époque; la forme en est excellente, le
dialogue vif, pétillant d'esprit, la versification nette, concise, bien frappée.
L'abus de la périphrase poétique est un défaut assez fréquent chez Casimir
Delavigne; mais on pardonne à l'auteur dont toutes les pièces sont écrites
avec la même élégance et la même pureté de style.
Sommaire
jeanne d'arc, autrement dite la vierge d'Orléans, naquit en 1411,
dans la condition la plus humble, à Domrémy, village de Lorraine, situé
non loin de la petite ville de Vaucouleurs (Meuse). A l'âge de dix-sept
ans, elle se crut chargée par le Ciel de délivrer la France de l'oppression
des Anglais qui, sous le règne de Charles VI, avaient envahi une grande
partie de ce royaume. Elle réussit d'abord dans son entreprise, fit lever
au bout de quelques jours le siège d'Orléans, et conduisit le roi, Charles
VII, jusqu'à Rheims où il fut sacré; mais, faite prisonnière par les Anglais,
1) Le titre de ce genre de chants nationaux a été emprunté aux trois
élégies composées par l'abbé Barthélémy, dans son Voyage dAnacharsis,
sur les malheurs de la Messénie, — On se rappellera que, pour se sous-
traire au joug de Sparte, la plupart d'entre les Messéniens, sous la con-
duite du fils d'Aristomène, allèrent s'établir en Sicile, où ils bâtirent
Messine.