Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
182.
Admire un si bel ordre et reconnaît l'église,
Et marchant à grands pas vers le lieu du repos.
Au prélat sommeillant elle adresse ces mots:
„Tu dors, prélat, tu dors! et là-haut, à ta place,
„Le chantre aux yeux du chœur étale son audace;
„Chante les Oremus, fait des processions,
„Et répand à grands flots les bénédictions!
„Tu dors! Attends-tu donc que, sans bulle et sans titre
„II te ravisse encor le rochet et la mitre?
„Sors de ce lit oiseux qui te tient attaché,
„Et renonce au repos, ou bien à l'évêché."
Elle dit; et, du vent de sa bouche profane.
Lui souffle avec ces mots Tardeur de la chicane.
autre sujet.
Les Embarras de Paris
Qui frappe l'air, bon dieu! de ces lugubres cris?
Est-ce donc pour veiller qu'on se couche à Paris?
Et quel fâcheux démon, durant les nuits entières.
Rassemble ici les chats de toutes les gouttières?
J'ai beau sauter du lit, plein de trouble et d'effroi,
Je pense qu'avec eux tout l'enfer est chez moi:
L'un miaule en grondant comme un tigre en furie,
L'autre roule sa voix comme un enfant qui crie.
Ce n'est pas tout encor: les souris et les rats
Semblent, pour m'éveiller, s'entendre avec les chats,
Plus importuns pour moi, durant la nuit obscure,
Que jamais, en plein jour, ne fut l'abbé de Pure
Sorte de surplis, vêtement d'église: les évêques prêchent en rochet e
eu camail ou demi-manteau.
2) Satire VI.
3) Imitation de la 3® satire et Juvénal.
4) Les satires de boileau lui firent beaucoup d'ennemis; il ridiculise ic .
Michel de Pure, écrivain du 17® siècle et traducteur de Quintilien,