Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
172.
Dans ces vers que prononce on Zaïre ou Monime
D'emprunter le coup d'œil et Tâme d'un héros.
Quand Coligny d'un mot fait pâlir ses bourreaux;
De s'élever enfin jusqu'au ton d'un grand homme.
Toi qui peignis si bien les alarmes de Rome,
0 Virgile! tes vers avec art étaient lus.
Lorsque tu fis pleurer la mort de Marcellus^);
Lorsque tu recueillis ces larmes maternelles.
Ces regrets si touchants, ces douleurs éternelles:
D'un triste enthousiasme alors tu t'enivrais;
Pour arracher des pleurs, toi-meme tu pleurais.
le morceau suivant, traduit du grec par M. albert richard, profes-
seur à Berne, nous servira à la fois d'exemple et de précepte. L'analyse
en est peu laborieuse, vu que la couleur générale en est forte, et qn'il
offre des nuances bien tranchées, des intentions bien déterminées, beaucoup
plus faciles à distinguer et à rendre, que des nuances plus délicates et des
intentions moins manifestes.
Fragment de Tyrtée s),
II est beau de tomber en brave aux premiers rangs,
En combattant pour la patrie:
Il est amer de fuir son foyer et ses champs.
Traînant une épouse chérie,
2 3 <>
Une mere, un vieux pere et des petits enfants
Qui manquent de tout dans la vie! 6.
Car le vaincu, pour touSt est un hôte odieux
>) Femme de Mithridate VIT, conquérant de la Scythie et père de Pharnace.
2) marcellus, lors de la seconde guerre punique, le plus beau triomphe
qu'ait fourni l'antiquité, remporta les troisièmes dépouilles opimes. Il
était appelé Vépée, et Fabius le bouclier de la république.
3} Voir la cote citée précédemment.