Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
I
164
S'épure d'un amer ei tendre souvenir.
Comment me trouves-tu?
— Belle comme une mère;
0 ma mère ! vos traits ont la douceur du ciel.
A réglise une fois vous êtes apparue,
Et la foule indigente en joie est accourue;
Yos habits étaient gais, vous étiez blanche, et moi.
Je disais: „C'est ma mère!" et l'on disait: „Eh quoi!
C'est sa mère!" Ah! maman, quel bonheur!
— Je t'écoutï
Et je plains ton doux rêve; il me touche. Il m'en coû
D'attrister le miroir attaché sur ton cœur.
Où tu me trouves belle, ou je me vois aimée;
Mais regarde et gémis d'être un enfant moqueur.
Je suis laide.
Ma mère! . . .
— Enfant, je vous afflig
Je vous ôte un bandeau. Je suis laide, vous dis-je.
Un jour, un petit Paul aussi rira de moi.
■— Je le tuerai, ma mère, oh! quand il serait roi!
Ciel! rire de ma mère ! ...
— Et l'enfant qu'elle adore,
L'enfant que son malheur lui rend plus sien encore,
Penses-tu qu'une mère, au fond de ses douleurs.
Ne se lèvera pas pour revenger ses pleurs?
Et toi, mon pauvre enfant, fier de tes folles armes,
Lançant ton rire ingrat sur l'objet de ses larmes,
Prends garde, si ta langue allait faire mourir!
DIEU dit: „Tu souffriras ce que tu fais souffrir."