Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
146.
voyais devant moi, dans un carré de mille pas, toute la terre
que j'avais foulée le 18 juin.
Je m'assis donc, et je regardai. Que de souvenirs, que de
sensations passées, que de noms amis surgissaient tout à coup
dans ma mémoire! Que de faits oubliés reprenaient de la vie
à mes yeux! oh! quel moment dans mou existence décolorée!...
Je priai mon guide de me laisser seul. Il me laissa, en effet,
et, triste et rêveur, en proie à de douloureuses sensations, je
restai là bien longtemps, le front appuyé sur ma main, ne vi-
vant plus dans le présent, mais dans le passé et... l'avenir.
En quittant Mont-Saint-Jean, véritable terrain de la bataille,
et en traversant le hameau, qui est situé à une demi-lieue de
là, plusieurs appels sont faits à ma générosité: je suis assailli
par une bande de jeunes gens qui m'apportent et veulent à
toute force me vendre tout un magasin de reliques, fausses ou
vraies, de la grande armée, dont il se fait évidemment dans
le pays une active contrefaçon. La voiture venant de Charleroi,
qui devait me ramener à Bruxelles, passa fort à propos pour
me tirer des mains de cette cohue mercantile, qui trafique en
un bric-à-brac apocryphe."
Bonaparte.
Sur un écueil battu par la vague plaintive.
Le nautonnier de loin voit blanchir sur la rive
Un tombeau près du bord par les flots déposé;
Le temps n'a pas encor bruni l'étroite pierre.
Et sous le vert tissu de la ronce et du lierre
On distingue... un sceptre brisé!
Ici gît. . . point de nom! ... demandez à la terre!
Ce nom? il est inscrit, en sanglant caractère,
artificiel, que surmonte le lion, marquant la place où combattaient les|
légions belges et hollandaises, et où fut blessé le Prince d'Orange de glo-jj
rieuse mémoire. !