Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
141.
cas; il était fier de l'avoir pour élève, et il avait raison. Les
autres professeurs, avec lesquels il ne travaillait pas, s'en sou-
ciaient fort peu. Il n'avait aucune disposition pour les belles-
lettres , rétude des langues et les arts d'agrément. Comme rien
n'annonçait qu'il fût jamais un savant en m les pédants de
la maison l'auraient volontiers regardé comme un idiot. Cepen-
dant, à travers son caractère pensif et réservé, on apercevait en
lui une grande intelligence. Malheureusement pour nous, les
moines bien minimes ne savaient rien, et ils étaient trop pau-
vres pour payer de bons maîtres étrangers.
Il est donc faux, comme on le répète souvent, que Bona-
parte ait eu à Brienne une éducation soignée. Les minimes
étaient incapables de la donner; et j'avoue que, pour mon
compte, l'instruction de nos jours me rappelle désagréablement
celle que j'ai reçue chez ces ignorants en froc. On ne conçoit
pas comment il a pu sortir un seul homme capable de cette
maison d'éducation.
Bien que Bonaparte eût rarement à se louer de ses cama-
rades, il dédaignait de porter des plaintes contre eux; et lors-
qu'il avait, à son tour, la surveillance de quelque devoir que
l'on enfreignait, il aimait mieux aller en prison que de dénon-
cer les petits coupables.
Bonaparte a fait d'assez grandes choses dans le cours de sa
vie, pour qu'il ne soit pas nécessaire de l'illustrer encore par
le prétendu merveilleux de son enfance. Je serais injuste, si je
disais que c'était un enfant ordinaire; je ne l'ai jamais pensé.
Je dois déclarer au contraire que, sous une foule de rapports,
c'était un écolier très-distingué.
1) Qui est versé dans le latin; il se dit aussi, d'une manière ironique,
pour désigner un pédant.