Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
134.
„Âh! si l'esprit se vendait en boutique,
„Vous ne feriez pas mal d'en prendre un fameux lot:
„Vous en avez besoin! Allez..." Jean, sans mot dire,
Eepart. Au milieu du chemin
Il revoit son auberge; il pense à son lapin,
Et ne peut s'empocher de rire.
Mais enfin au logis le voici de retour:
„Jean! qu'est-ce donc? Que veut dire ce tour?
„Tantôt dans ce panier ne t'ai-je pas fait mettre
„Trois lapins?" — „Oui, monsieur, trois lapins." — „Par sa lettre,
„Mon ami me repond qu'il n'en reçoit que deux."
„— Oui, monsieur, deux lapins." „Le fait est merveilleux !
„Mais cependant tu devais lui remettre
„De ma part trois lapins!"— „Oui, monsieur, trois lapins."
„— Mais je te dis que mon ami Chopins
„M'écrit n'avoir reçu que deux lapins... Pécore!
„Tu m'entends?" — „Oui,monsieur, oui, deux lapins."— „Encore,
„Lourdaud... Mais ce matin je t'en ai donné trois".. ..
„— Oui, monsieur, trois lapins." — „Ah! brisons cette fois:
„Tes réponses, nigaud, me font tourner la tête...
„11 en manque un!... Mais tout examiné,
„De ce lapin, dis-moi, n'aurais-tu point dîné?"...
„— Ah! ah! monsieur, vous n'êtes pas si bête
„Que votre ami, vous m'avez deviné!"
Lenbrt.
L'Ane retrouvé.
Lucas à pied menait à son village
Six ânes qu'à la foire il venait d'acheter.
Quand il eut bien marché, fatigué du voyage,
Sur l'un des animaux il crut devoir monter.
Mais quelle fut son chagrin et sa peine.
De voir devant ses yeux cinq baudets seulement,