Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
98
de moitié leur capital; car elle coûta 30,000 francs, et pom
se procurer cette somme, il fallut qu'ils laissassent prendre um
inscription de première hypothèque sur leur propriété."
Sans nous arrêter à ce qui saute aux yeux de trop exagén
dans cette nouvelle impression de voyage, qui paraît être un
badinage spirituel, nous rapporterons plutôt l'accident sinistre
arrivé à un Anglais, „qui voulait entrer en conversation avei
Tours," dans la nuit du 3 au 4 mars 1861.
Le capitaine Lorck, accompagné d'un autre Anglais et d'ui
Piémontais, sortait, assez excité, d'un souper d'adieux qui avaii
été servi à l'hôtel du Faucon. Il aurait fait le pari, avec le
deux convives qui l'accompagnaient, de descendre dans la fossi
aux ours. A ce moment (deux heures du matin), comme L
femelle était enfermée avec ses petits, le mâle dormait seul dan
son réduit. On espérait donc pouvoir retirer l'Anglais sans qui
ranimai l'eût aperçu. Malheureusement la première tentativ
que l'on fît à cet effet, avec le paletot de l'un des assistants
ne put réussir, ce vêtement s'étant déchiré. Le bruit réveill
Tours, qui s'approcha à pas compassés de son visiteur inat
tendu. L'Anglais réussit à le tenir pendant quelque temps
Técart. On apporta un drap; Tours ne bougea pas jusqu'ai
moment où Ton commença à hisser M. Lorck le long du mur
Ce fut alors et au même instant où il se trouvait à 4 ou
pieds au-dessus du sol, que Tours grommelant, se précipita su
lui avec ses ongles crochus, et le fit retomber dans la fosse
L'animal, après avoir assailli et renversé son adversaire, aura:
entamé la lutte, foulant aux pieds le corps du capitaine. O:
chercha, mais en vain, à écarter Tours devenu fiu'ieux et fré
missant des dents, en lui jetant des friandises. Un nouvel essa
fut tenté avec une corde, mais sans plus de succès. Alors 1
malheureux Lorck se mit à faire le tour de la fosse, en couran
et en criant: „à Taide, à moi!".., avec Tours sur ses taloni
Cette lutte doit avoir duré une heure environ; elle n'était pa
encore terminée, lorsque M. Latour, le secrétaire de la légatio
sarde, arrive, et bientôt après un gendarme, puis d'autres pei
sonnes. M. Latour veut faire feu avec la carabine du gendarme
mais le coup rate. Enfin, les personnes présentes n'ayant p