Boekgegevens
Titel: Nieuw leer- en vertaalboekje, ten gebruike bij het aanvankelijk onderwijs der Fransche taal
Auteur: Schifflin, Ph.; Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Dordrecht: H. Lagerweij, 1855
2e verm. dr.
Opmerking: 1e stukje
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: P.B. 475 : 2e dr.
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205452
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nieuw leer- en vertaalboekje, ten gebruike bij het aanvankelijk onderwijs der Fransche taal
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 66 —
42, Une armée, een leger; longtemps, lang; docile, leer-
zaam; humide, vochtig; inconstant, onbestendig; infatigable,
onvermoeid; la forêt, het woud; victorieux, overwinnend;
furieux, woedend; ombrageux, schichtig; le lit, het bed.
('§. 50.)
Votre cheval est plus ombrageux que le mien. Mes
chevaux sont aussi ombrageux que ceux du roi. Les che-
vaux de mon pére ne sont pas si ombrageux que ceux de
mon oncle. Ton cheval n'était pas si ombrageux que celui
de mon neveu. Les armées françaises ont été longtemps
victorieuses. Les arbres de la forêt sont plus grands que
ceux du jardin. Les Anglais sont plus infatigables que les
Français. Les Hollandais sont courageux; ils sont plus cou-
rageux que les Italiens, et aussi courageux que les Fran-
çais ou les Anglais. Les tigres sont plus furieux que les
lions, et les lions sont plus généreux que les tigres. Le
vin que j'ai bu, était plus délicieux que celui que vous
avez bu. Votre pain n'est pas si humide que le mien. Les
armées françaises ont été plus victorieuses que les armées
espagnoles. Le jardinier est moins avare que le cordonnier.
J'ai été longtemps malade, plus longtemps que vous. Mes
canifs sont aussi tranchants que les vôtres. Les Français
ont reçu mon frère avec politesse. Les chiens sont plus
dociles que les chats. Les chevaux sont plus beaux et
plus forts que les boeufs et les ânes. Mon lit est plus mou
que le tien, mais il n'est pas si mou que celui de ma
mère. Nos lits ne sont pas si mous que les vôtres. Les
Français sont plus inconstants que les Anglais. Les brebis
sont plus faibles que les vaches. Le vin n'est pas aussi
utile que l'eau. Ma mère n'est pas moins active que ma
soeur.
Mijn paard is minder schichtig dan het uwe. Zijn va-
der is (een) Hollander, en zijne moeder is eene fransche
vrouw. Mijne zuster is minder onbestendig dan de zijne
of de hunne. De ossen zijn sterher dan de schapen, maar
zij zijn niet zoo sterk als de paarden. Mijn pennemes is
scherper dan dat uws broeders. Mijne nicht is werkzamer
en vlijtiger dan de uwe. Is hij (een) Hollander? Neen,
y