Boekgegevens
Titel: Nieuw leer- en vertaalboekje, ten gebruike bij het aanvankelijk onderwijs der Fransche taal
Auteur: Schifflin, Ph.; Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Dordrecht: H. Lagerweij, 1855
2e verm. dr.
Opmerking: 1e stukje
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: P.B. 475 : 2e dr.
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205452
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nieuw leer- en vertaalboekje, ten gebruike bij het aanvankelijk onderwijs der Fransche taal
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 124 —
M.
93. Pour, wat betreft; chacun, ictler; ingrat, ondankbaar;
agir, handelen; Prussien, Pruis, Pruisisch ; nwpriser,
verachten.
Mes frères sont malades; moi, je suis en bonne santé.
Nous avons entendu que toi et ton frère aviez été chez
nous. Vous aviez reçu de lui ces montres d'or. Le jar-
dinier arrivait avec elle. Chacun pense à soi. Vous avez
travaillé pour nous, il a été ingrat envers vous. Je n'ai
pas vu aujourd'hui les soldats, mais j'ai pensé à eux. Nous
n'avons pas vu vos soeurs, mais nous avons pensé à elles.
Chacun travaille pour soi. Voire ami rempht ses devoirs;
pour vous, vous ne rcm[dissez par les vôtres. Vous menez
une vie heureuse; pour moi, je mène une vie malheureuse.
Nous n'avons pas vu voire neveu, mais nous avons parlé
de lui. Où est la mére? hier nous parlâmes d'elle; j'espère
qu'aujourd'hui nous lui parleions. J'arriverai avant vous.
Vous arriverez après moi. Vous aimez mon frère, vous
n'agirez pas contre lui. Je n'aime pas la duchesse, mais
j'agirai pour elle. Vous aimez le baron, ainsi que moi;
nous agirons pour lui, vous et moi. Je trahirais le prince,
moi! Il me méprise, moi! Il me méprise, lui! Il me
trahirait, lui, envers lequel j'ai été si bienfaisant! Je le
trahirais, lui, qui a été si bienfaisant envers moi! Nos
voisins ont travaillé aujourd'hui pour nous, demain nous
travaillerons pour eux. Un bienfait porte sa récompense
avec soi. Vous et moi nous sommes contents. Son père,
sa mère et moi sommes venus à deux heures. Nous sommes
heureux lui et moi, V'^ous el elle éles conlenls.
Deze man zou ons verachten, ons, en wij zijn zoo
weldadig jegens hem geweest! lltj heeft niet aan ons ge-
dacht, Denkt men aan mij? Hij heeft van haar gesproken.
Ik heh uwe zuster niet gezien, 7naar ik heb aan haar ge-
dacht, en heb van haar gesproken. Zij heeft mijne broe-
ders niet gezien, maar zij heeft aan hen gedacht en heeft
van hen gesproken. De mensch, die slechts aan zich zeiven
denkt, is niet gelukkig. Hij zou zijn vaderland verraden.