Boekgegevens
Titel: Nieuw leer- en vertaalboekje, ten gebruike bij het aanvankelijk onderwijs der Fransche taal
Auteur: Schifflin, Ph.; Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Dordrecht: H. Lagerweij, 1855
2e verm. dr.
Opmerking: 1e stukje
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: P.B. 475 : 2e dr.
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205452
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Nieuw leer- en vertaalboekje, ten gebruike bij het aanvankelijk onderwijs der Fransche taal
Vorige scan Volgende scanScanned page
— lOo —
men (passé iléf.) (op) den dag zijns doods aan. Toen haar
vader haar riep, begon zij van schaamte te blozen. Wij
werken van den morgen tot (— aan) den avond, en ver-
vullen onzen pligt met vreugde.
K.
76- Devoir, moelen, schiiltlig zijn, verschultligd zijn;
recevoir, onlvangen, aannemen; le 7noment, hel oogenblik;
le créateur, de schepper; avant, voor; espérer, hopen; la
lumière, het h'chl; la mer, de zee.
Nous recevons dans ce moment la nouvelle de l'arrivée
de notre frère. Les hommes doivent remplir leurs devoirs.
Nous devons la vie au bon Dieu, qui est le créateur du
ciel et de la terre. Votre père doit désirer que votre frère
arrive et que vous n'arriviez pas. Si les grandes pluies
continuent, toutes les rivières doivent grossir. Cet enfant
a perdu ses parents, il doit être bien triste. Cette fille a
reçu deux bracelets, elle doit être bien contente. Ces
barons doivent être bien riches, ils ont acheté tous les jar-
dins du jardinier de mon père, el ils ont donné aux pauvres
tous les fruits qui étaient dans ces jardins. Vous devez
arriver à Paris avant le soir. Nous espérons d'arriver
à Paris avant cinq heures. La lune reçoit sa lumière du
soleil. Les marchands de celle ville reçoivent leurs mar-
chandises de Londres, de Vienne el de Berlin. La mer
reçoit toutes les rivières. Les grandes rivières reçoivent les
petites. Recevez-vous vos livres des libraires de Berlin, ou
de ceux de Vienne? Tu dois tout à ton père, et tu refuses
pourtant de remplir les devoirs envers ton père. Nous
remplissons avec plaisir tous nos devoirs envers nos parents.
Ce baron reçoit tout le monde avec politesse; il a parlé
aujourd'hui avec douceur au jeune fils du jardinier; aussi
est-il aimé de tout le monde. Nous devons au bon Dieu
la vie et la santé.
vie ei lu sauic.
Mijn vader krijgt op dit oogenblik het berigt van
aankomst zijner schepen. De mensch moet jegens iedere
de
xen