Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
82
les frères pensassent à leur forfait, ou qu'ils en eussent
honte ' Voilà ce qui me plaît !
M. VERMOND. — Oui, mes enfants, c'était bien
honnête de la part de Joseph de leur pardonner tout,
et la manière dont il le lit nous montre en lui un
homme bienveillant, un homme d'esprit et craignant
Dieu. C'est ainsi que nous autres aussi devons agir,
lorsque quelqu'un nous a offensés. Il ne nous appartient
pas de l'en punir ; mais nous devons plutôt lui pardon-
ner son offense. Dans ce cas le bon Dieu veut aussi
nous pardonner nos fautes. C'est pourquoi nous ne
devons jamais avoir de rancune contre personne, ne
jamais nous laisser prier en vain de nous réconcilier.
Il vaut toujours mieux que nous fassions les avances.
Aussi n'est-il pas indifférent de quelle manière l'on s'y
prend en pardonnant. Il est des personnes qui, étant
sollicitées de pardonner quelque chose, disent d'une
voix grondeuse : » eh bien ! ne m'inportunez plus long-
temps! Je vous le pardonne; mais prenez garde de
ne pas le faire encore une fois!" Il ne faut pas par-
ler de cette manière, et c'est ce que Joseph ne fit pas
non plus. »Le bon Dieu a permis," pensait-il, »que
mes frères me vendissent. Voilà ce qui m'a été avan-
tageux; c'est par là que je suis venu en Egypte et
chez le Pharaon. J'ai appris par là à supporter des
désagréments et des mauvais traitements, et c'est ce
qui pourra m'être très-utile. Il n'appai-tient qu'à Dieu
de punir l'iniquité de mes frères, et j'espère que leurs
prières seront exaucées: je continuerai toujours à les
aimer." C'est ainsi que nous devons penser, et nous