Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
80
en Canaan. Je serai malheureux alors, il est vrai,
mais je ne serai pas si malheureux que si je voyais
périr misérablement mon bon père de tristesse et irrité
contre moi."
Jacques. — C'est ce qui était bien honnête de la
part de Juda ! Voilà qui était bien dit ! Et Joseph
put-il résister à ces supplications, monsieur?
M. VERMOND. — Non, il lui fut impossible de se
contenir plus longtemps; les larmes lui vinrent aux
yeux, il dut se découvrir. Il fit toutefois sortir au-
paravant l'interprète et tous les autres domestiques. Il
avait l'esprit pénétrant, et il comprit d'abord que ces
gens y seraient superflus et qu'ils ne devaient pas en-
tendre ce que lui et ses frères se diraient entre eux.
A peine l'interprète et les domestiques furent-ils sortis
que Joseph fondit en larmes de joie et d'émotion. Aus-
sitôt qu'il put parler, il s'écria en hébreu, dans la
langue de son pays : — » Je suis Joseph ! Et vous
dites que mon père vit encore?" — A ces mots les
frères furent tellement épouvantés qu'ils ne purent rien
iépondre, mais ils restèrent immobiles comme des sta-
tues. Joseph s'écria de nouveau: — »Approchez-vous
donc de moi. Je suis votre frère; je suis Joseph (jue
vouz avez vendu."
Alors les frères s'approchèrent plus ou moins de lui,
mais il n'osèrent encore parkr. Ils commencèrent bien
à croire que le Seigneur d'Egypte était effectivement
leur Joseph, bien qu'ils ne pussent concevoir comment
cela était poissible ; mais ils se rappelèrent en ce moment
de quelle manière ils l'avaient maltraité et vendu. Ils