Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
6G
C'était avec un plaisir sensible que Joseph vit reve-
nir ses frères avec Benjamin qu'il affectionnait tant. Il
appela aussitôt son premier serviteur, qui était dans sa
maison ce qu'il avait été lui-même chez Potiphar. Il
dit à cet homme: — »Conduisez ces étrangers à ma
maison, faites tuer de la meilleure viande, et préparez
tout, afin qu'ils puissent dîner chez moi." Le servi-
teur fit comme son maître le lui avait ordonné.
Jeannette. — Voilà que les frères se seront bien
réjouis de ce que ce grand Seigneur les invitait à
dîner !
M. vermond. — Non, Jeannette; ils n'avaient pas
bien compris pourquoi on les conduisait à l'hôtel de
Joseph. C'est pourquoi ils se communiquèrent en che-
min le sujet de leur frayeur. Ils se dirent l'un à l'au-
tre: — "Ah! ce sera sans doute à cause de l'argent
qui était dans nos sacs ! A ])résent nous allons être
conduits à l'hôtel du Régent pour y être emprisonnés."
Ils s'avançaient, tout intimidés. Parvenus à la porte,
ils n'osèrent entrer: mais ils dirent à l'homme qui
était auprès d'eux, et qui était chargé des affaires de
Joseph: — «Ah! monsieur, nous ne sommes vraiment
pas coupables. Nous ignorons comment notre argent
s'est retrouvé dans nos sacs, lorsque nous fûmes der-
nièrement ici. Nous l'avons scrupuleusement rapporté;
le voici, en voici encore davantage pour faire de nou-
velles emplettes." Le serviteur de Joseph répondit
promptement: — »Ne vous mettez pas en peine, mes
braves gens; j'ai reçu votre argent, et je l'ai serré comme
il le fallait. Si vous l'avez retrouvé dans vos sacs,