Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
54
il fut ému de joie, et il les aimait encore d'un amour
vraiment fraternel.
Corneille. — Mais il fit semblant néanmoins de
ne pas les connaître. C'était pourtant singulier.
M. vermond. Je m'en vais te dire, Corneille,
d'oil cela venait. Les dix frères s'approchèrent lente-
ment , et s'inclinèrent profondément devant Joseph.
Alors notre Joseph se souvint des deux songes qu'il
avait eus dans sa jeunesse, lorsqu'il était encore chez
son père ; il pensa au songe des gerbes de ses frères
qui s'incUnaient devant sa gerbe, et à l'autre songe,
dans lequel il avait vu le soleil, la lune et quelques
étoiles s'incliner devant lui. Ces mêmes songes qui
avaient alors tant fâché ses frères, Joseph les vit s'ac-
complir, lorsque ses frères le saluèrent avec tant de
respect, et qu'ils s'inclinèrent si profondément devant
lui. Il admira la Providence qui faisait arriver tout ce
qui avait été prédit dans ces songes. » J^e bon Dieu,"
pensa-t-il alors, » ne m'a pas sans doute élevé tellement
au dessus de mes parents, pour leur faire du mal:
mais plutôt pour leur être utile et pour leur faire du
bieu. Je ne dois ])as abuser maintenant de mon pou-
voir : mais je vais procurer à mes frères et à toute
ma famille tous les avantages et tous les agréments
possibles.
Joseph jugea néanmoins qu'il serait plus prudent
de mettre ses frères à quelques épreuves avant de se
faire connaître. H voulait savoir s'ils étaient encore
aussi vicieux qu'auparavant, ou s'ils se repentaient
d'avoir maltraité et vendu leur frère: — si maintenant