Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
53
avaient-ils toujours l'ancien costume et leur ancien
langage. Joseph les regarda d'abord avec beaucoup
d'attention et pensa : » cet homme paraît être mon frère
Ruben — et celui-ci pourrait bien être Siméon — et
n'est-ce pas là Lévi?" En les regardant ainsi l'un
après l'autre, il s'aperçut que c'étaient eux-mêmes;
mais il ne put trouver Benjamin.
Henei. — Et Joseph dit-il alors à ses frères qui il
était? se fit-il d'abord connaître à ses frères?
M. vermonu. — Non, Henri, il fit semblant de
ne pas les connaître.
Corneille. — Je l'ai bien pensé. Il était fâché
contre ses frères, n'est-ce pas, monsieur ?
M. vermond. — Oh ! que non, il n'était pas fâché.
Il était trop bon et trop pieux pour cela, comme Cataut
vient de le dire. Mais il lui fallait être aussi bien
honnête et bien indulgent, pour ne pas être fâché
contre de pareils frères. Il avait des raisons plus for-
tes pour les haïr et pour les punir, si jamais personne
en a. Car dès son enfance ils l'avaient traité d'une
manière brutale: à la fin ils voulaient même le tuer:
ils l'avaient vendu pour esclave. Cependant Joseph
n'était plus un faible garçon, tel qu'il avait été lors-
qu'ils le vendirent. Il était maintenant un puissant
seigneur. En Egypte tout le monde devait lui obéir.
H pouvait faire de ses frères ce qu'il lui plaisait.
Joseph avait donc bien des raisons pour les punir, et
il en avait tout le pouvoir. Malgré tout cela il n'eut
aucune envie de leur faire du mal. Il leur pardonna
toutes les fautes qu'ils avaient commises ; en les voyant,