Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
45
çut que Joseph étai* fort entendu et pieux ; il sentit
que Joseph avait rendu un grand service à tous les
habitants de l'Egvpte en notifiant d'avance cette famine.
Ces raisons lui suffisaient pour lui faire choisir J oseph,
lorsqu'il fallait un gouverneur à l'Egypte. Au reste,
que Joseph parût être un homme du peuple, qu'il eût
servi comme esclave, qu'il ne fît que de sortir de
prison: — c'est ce dont le Pharaon ne s'embarrassa
guère. Il préféra Joseph à un seigneur grand et
riche, mais sans esprit ou sans probité.
Cataut. — Mais comment le Roi fit-il, monsieur?
En parla-t-il d'abord à Joseph, ou bien dut-il s'en re-
tourner encore?
M. A'EEMOND. - Tout de suite, pendant que Joseph
était encore devant lui, il lui parla et dit : » parce que
Dieu vous a notifié ce qui arrivera en Egypte, il n'y
a personne de plus sage et de plus entendu que vous,
et qui puisse avoir soin de nous tous, durant la famine
future. Je vous établis donc maître de tout mon pays.
Tout mon peuple doit vous respecter et vous obéir.
Après moi, qui occupe le trône, vous serez le plus
grand homme de l'Egypte." Alors le Roi tira un
anneau précieux de son doigt, et le mit au doigt de
Joseph. Ensuite il fit revêtir Joseph d'habits fins et
beaux et il mit une chaîne d'or à son cou. Le Roi
fit promener Joseph par la ville dans une voiture, qui
était presque aussi élégante que celle dont il se ser-
vait pour l'ordinaire lui-même. C'est ainsi que Joseph
fut présenté au peuple, qui devait se prosterner devant
lui, lorsqu'il paraissait. Personne ne devait ignorer