Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
37
Échanson ne se souvint plus du pauvre Joseph. Il
oublia ce qu'on lui avait demandé et ce qu'il avait
promis.
Henri. — C'est ce qui est bien malhonnête ! que
ce Joseph est infortuné !
M. vermond. — Oui, mes enfants, il est bien
malhonnête de promettre quelque chose et de ne pas
l'accomplir. C'est pourquoi il ne faut pas promettre
trop légèrement, ni promettre plus qu'on ne peut tenir.
Et lorsqu'on s'engage à faire quelque chose, on doit
se dire sans cesse: »j'aurai soin de ne pas l'oublier!"
Le Grand-Échanson aurait absolument dû retenir ce
que Joseph lui avait demandé, parce qu'il le connais-
sait pour être un galant homme et qu'il avait des rai-
sons pour croire que Joseph était injustement empri-
sonné. Or, l'éclianson venait d'éprouver lui-même qu'une
telle position n'est rien moins qu'agréable. D'ailleurs,
le bon jeune homme n'avait-il pas rendu à l'échanson
un service important dans la prison? Il avait inter-
prêté son rêve, chassé son inquiétude et prédit sa
réhabilitation à la cour du Pharaon. Joseph avait fait
ceci avec tant de bonne volonté ; l'échanson aurait dil
être aussi reconnaissant envers lui. Il aurait dû tenter
l'impossible pour servir Joseph à son tour. Il n'aurait
dû laisser échapper aucune occasion de lui faire plaisir.
Il aurait dû penser si souvent à Joseph, qu'il lui eût
été impossible d'oublier des sollicitations ou des com-
missions de sa part. C'est là la vraie gratitude, cette
grande vertu, qui est si agréable au bon Dieu.
L'échanson ne fut donc pas reconnaissant : il n'agit