Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
30
roi d'Egypte. Voilà donc le malheureux fils de Jacob
qui allait, comme un malfaiteur, habiter une aff'reuse
prison avec des voleurs et des meurtriers, sans savoir
s'il en serait jamais délivré.
Jean. — Mais , monsieur, Joseph n'insistait-il pas
sur son innocence? Se laissait-il emmener sans rien
dire?
M. vermond. — Cette question ne m'étonne pas,
mon cher ; il est fort naturel de se défendre, lorsqu'on
est faussement accusé. Mais Joseph n'en garda pas
moins le silence. Il se disait: »personne ne me croira,
lorsque j'accuse la femme de mon maître de mensonge
et de perfidie. Ou si mon maître me croit, sa femme
se fâchera sans doute plus fort contre moi, et je ne
pourrai pas être une lieure en repos et en sûreté dans
cette maison. Aussi mon bon maître s'imagine-t-il
qu'il a une honnête femme, et alors il s'apercevrait
qu'elle est si méchante. Or, §'il savait cela, il s'af-
fligerait et il serait bien malheureux." C'est par ces
raisons que Joseph garda le silence, et on l'emmena
dans la maison de détention auprès des malfaiteurs que
l'on y gardait. Ne voilà-t-il pas un grand changement
pour Joseph ! Hier encore il était le domestique le
plus distingué dans la maison de Potipliar, et aujour-
d'hui il est prisoiniier. Hier encore, il allait et venait ;
il était tantôt à la campagne, tantôt dans la maison,
toujours à la besogne pour le plaisir de son maître,
et aujourd'hui il ne pouvait aller nulle part : il n'avait
plus rien à faire ; son maître était fâché contre lui ;
il paraissait abandonné de tout le monde. Malgré cela